Sans forme ni chemin
Sans forme ni chemin

Accueil > Méditation Bouddhiste > Articles > TRATAK / TRATAKA

TRATAK / TRATAKA

samedi 15 novembre 2014 par Nicolas RAGOT & Nadège GIGAN

Quelques mots à propos de

TRATAK / TRATAKA :
LA FIXITE DU REGARD

Différentes techniques

TRATAK :
Est une forme de dhyana (concentration) où il s’agit de fixer son attention, les yeux fermés et de façon continue sur un point précis au niveau du front entre les deux yeux (ajna chakra).

Le tratak moyen (madhya tratak) se pratique dans une pièce sombre, en position assise, (une bougie derrière soi et une feuille blanche avec un cercle noir, sur lequel on fixe le regard. (les premier jours on ne pratique que 5 minutes maximum, la durée de l’exercice augmentera progressivement)

A 1,20 mètre devant vous, à la hauteur de vos yeux, placez une bougie allumée. Fixez votre regard sur la flamme de cette bougie. Ne permettez pas à votre esprit soit d’errer, soit de s’identifier avec cet objet, mais maintenez uniquement les yeux rivés sur cette flamme. Lorsque les larmes commenceront à se manifester, fermez vos yeux et essayez de retrouver l’image de cette flamme en vous-même.
Il existe de nombreuses variations de cette technique.

Bienfaits


Développe particulièrement bien notre pouvoir de concentration (dhyana).
Peut intervenir dans le traitement du strabisme divergent

Contre-indications et recommandations


Absolument contre indiqué en cas de strabisme convergent.

Pratiquer progressivement :
Pas de tension dans les yeux ! attention quelques larmes : c’est normal, trop de larmes, c’est le signe qu’il faut suspendre la séance.
Asperger d’eau fraîche les yeux après la séance peut s’avérer bénéfique mais il ne faut pas se les frotter.

Quand il s’agit de traitement yogique, au début du traitement la durée recommandée est de 5 minutes maximum.
En yoga, il s’agit d’un travail en relation avec la kundalini, c’est une énergie subtile difficile à contrôler. Il convient de pratiquer prudemment. (l’excès de chaleur au niveau du front ou l’émergence d’émotions fortes par exemple sont les signes qu’il faut suspendre quelques temps la pratique)

Enfin, assurez vous que ceux qui conduisent les séances sont compétents, vous donnent un enseignement digne de ce nom en notamment respectant les recommandations ci-dessus et qu’ils sont en capacité d’accompagner intellectuellement et émotionnellement les pratiquants car cette pratique n’est pas sans effet...


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Sans forme ni chemin (Sans forme ni chemin)