AIKI TAISO - Ude furi undo

(actualisé le ) par Nicolas RAGOT & Nadège GIGAN

合気体操
AIKI TAISO

Préambules :

  • Adopter une posture droite , une conscience réelle et objective de la position de la colonne vertébrale, que l’exercice (l’aïkitaïso) soit réalisé assis ou debout.
  • Se relaxer plus possible
  • Adopter une respiration profonde et consciente
  • Percevoir les zones de plein et de vide, yin et yang et notamment orienter l’esprit vers la conscience des faces interne et externe du corps.
  • Les pieds adhèrent sur le sol

腕 振 り 運動
Ude furi undo

Cet exercice de rotation a pour origine le centre , le tanden. L’attention première est dirigé vers la charnière lombo-sacrée . Les bras relâcher se trouvent animer du mouvement balancement / rotation . Les mains sont ouvertes et conduisent le mouvement, le kokyu vers l’extérieur.

Qu’il soit exécuté assis ou debout , sans bouger ou en développant l’exercice avec un tai sabaki ( ude furi choyaku undo) il faut veiller à conserver un centre stable et à ne pas sortir de l’état quasi méditatif engendré par les rotations et spirales .
Il faut veiller à porter l’attention à l’axe central et au jeu de glissement des différents diaphragmes pendant l’exercice.

Koichi TOHEI Sensei



Les variations de l’exercice sont nombreux, ils peuvent conduire à une pratique d’un grand dynamisme ayant pour origine un mouvement interne fin qu’on nomme AIKI. Il devient aisé de reconstruire l’aikiken, l’aikijo , les ukemi et kihon à partir de cet exercice.



« Laisser mourir le mouvement »


Est une des notions clefs trop souvent négligées . Elle nous enseigne la patience, la finesse... En se mettant à l’écoute du mouvement qui meure, on peut en ressentir les effet se prolonger en nous, on s’éveille à l’écho aux ondes internes qui continu de nous animer. On accepte et commence à entrer dans wu wei.