Sans forme ni chemin
Sans forme ni chemin

Accueil > Apprendre > Articles > La "constante macabre"

La "constante macabre"

vendredi 17 décembre 2010

« Les enseignants admettent de plus en plus qu’à chaque contrôle en classe ils réservent systématiquement un pourcentage de mauvaises notes à leurs élèves, selon une enquête inédite réalisée par André Antibi professeur d’université et révélée mercredi lors d’un colloque au Sénat.

"J’ai réalisé ces huit derniers mois une enquête auprès de 1.900 professeurs dans une vingtaine de régions leur demandant si « la constante macabre existe »", a expliqué à l’AFP M. Antibi.

"Par « Constante macabre », j’entends qu’inconsciemment les enseignants s’arrangent toujours, sous la pression de la société, pour mettre un certain pourcentage de mauvaises notes. Ce pourcentage est la constante macabre", a précisé André Antibi. (...) »

Voir en ligne : http://mclcm.free.fr/


| Plan du site | Mentions légales | Suivre la vie du site RSS 2.0 | Haut de page | SPIP | ScolaSPIP
Sans forme ni chemin (Sans forme ni chemin)