Keiko Tanren uchi

(actualisé le ) par Nicolas RAGOT & Nadège GIGAN

Keiko

est l’entraînement, la pratique avec « cette idée de forger, fortifier, discipliner, transmuter […] ».
« Cependant le sens originel de keiko est de réfléchir et de méditer sur les traditions, les temps anciens, les choses d’autrefois […] » (N.Tamura).

Dans cet article, je souhaite que nous réfléchissions au sens qu’il est possible de donner à TANREN UCHI. En effet nous ne trouvons généralement que les banalités du style « il faut pratiquer sous les conseils avisés d’un expert » (c’est vrai de toutes les pratiques) , « il existe des bokken pour cet usage spécifique », « il faut faire attention de ne pas se blesser en pratiquant trop durement » … rien de bien consistant, avouez-le ! (la maçonnerie aussi c’est dangereux, il y a des truelles spécifiques et c’est mieux d’apprendre avec un professionnel ; aller se faire cuire un œuf c’est pas si facile, il faut le faire d’abord en suivant les conseils de quelqu’un d’expérimenté, l’eau bouillante, c’est chaud et il y a des casseroles et des poêles de différentes tailles … )

J’aborde donc le sujet, sans le clore, de cet exercice traditionnel et si jamais mes propos sont aussi inconsistants que ceux que je dénonce (régulièrement), je pourrais toujours me mettre à la maçonnerie ou pour faire plaisir à quelques uns, aller me faire cuire un œuf ...

KEI 稽

kei : examiner, explorer, fouiller, rechercher, inspecter, examiner

KO 古

furu(i), KO :, ancien, vieux

On pense qu’il représentait un crâne, était utilisé pour un mot signifiant "vieux, anciens, dur", peut-être comme "ossifié".

 

TAN 鍛

kita(eru), TAN : , forger, exercer, entraîner, fortifier

Cet idéogramme compose par exemple

kaji (travail de) forgeron
鍛冶屋 kajiya forgeron, maréchal-ferrant
鍛冶場 kajiya forge
REN 練

ne(ru), REN : lustrer, pétrir, polir, former

Cet idéogramme compose par exemple

訓練
kunren
entraînement, exercice, practice
訓練する kunrensuru entraîner, faire de l’exercice
訓練生 kunrensei stagiaire
洗練
senren
raffinement, élégance
洗練する senrensuru raffiner, distiller
洗練された senrensareta raffiné, élégant

 

On trouve aussi mais de façon tout de même moins probable

malaxer (métal)
 : neru / ren

cet idéogramme compose par exemple

錬金術 renkinjutsu :

alchimie

 

打ち Uchi

taper, frapper, coup

da / chou / tei
 : utsu : taper, frapper
cet idéogramme compose par exemple

打倒
datou
renversement, chute
打倒する datousuru renverser, abattre

Et évidement les attaques bien connues des aïkidokas :

横面yokomenuchi
正面shomenuchi
肩取り面katadori menuchi

 

Tanren uchi

est un Keiko qui prend l’allure d’exercice de frappes répétées sur une cible (avec arme dans le cas présent), où le pratiquant renforce ; poli, forme son corps et son esprit.

Toshiro Suga, Tanren uchi


Toshiro propose ce substitut à l’exercice traditionnel sur cible. Dans le cas de l’exercice proposé, on enchaîne les kiri kaeshi en évitant soigneusement que le sabre qui reçoit la coupe la prenne de plein fouet.

 

Et voici, ce qu’il ne faut surtout pas faire

, que vous fassiez tanren uchi ou de simple suburi ! Car les deux protagonistes ne tentent pas une « forge » ou un modelage. Ils sont en pleine manifestation, expansion de leur ego, de leur envie d’être plus fort (efficace )
Force est de constater que la plupart des étudiants martiaux ne tentent guère de modeler un être humain accompli (o sensei dirait un guerrier de la paix) mais plutôt de cultiver toujours plus leurs travers au cours de leur années de pratique toujours plus débilitante et pleine d’illusions.
Techniquement tanren uchi est le succédané d’un exercice de tameshigiri (coupe avec le katana), la démonstration des deux brutes donne raison à ce qui est souvent dit : le bokken n’enseigne pas à trancher mais à frapper…
alors que suburi et tanren doivent pétrir, relâcher, PURIFIER le pratiquant et même enseigner l’art de la coupe.

 

 

Enfin en guise d’ultime exemple et de conclusion voici comment
O sensei

l’a mis en scène pour cette célèbre vidéo « the founder of aïkido »…

Ueshiba Sensei, Tanren

Voir en ligne : Les grandes lignes d’études de l’aïkido et des budo